Hérault : Saint-Guilhem le Désert et compagnie

Saint-Guilhem le DésertParmi la multitude de petits villages que l’on peut trouver dans les alentours de Montpellier, Saint-Guilhem le désert en est l’un des plus pittoresques et des plus agréables. Ce petit havre de paix, enclavé entre de somptueuses falaises, offre ainsi une belle alternative au tumulte de la ville ou des plages, le tout en une demi-heure de voiture.

L’histoire de Saint-Guilhem ne date pas d’hier et il faut remonter au 8ème siècle pour connaître ses origines. Un certain Guilhem, venant d’une prestigieuse famille et ayant servi sous les ordres de Charlemagne lui même, décida après une vie trépidante de tout laisser tomber et de fonder l’abbaye de Gellone qui est toujours présente au cœur du village. Ce lieu saint qui a courageusement affronté les affres du temps, n’a pas toujours eu la vie simple et a à maintes reprises frôlé le pire. Les divers conflits au cœur de l’église ainsi que les guerres de religion ne firent pas de bien à l’édifice, loin de là.

Heureusement, une congrégation d’abbés viendra occuper les lieux jusqu’en 1790, donnant un répit de plus à l’édifice qui tombait petit à petit en ruines. Bien plus tard, dans les années 1960, une restauration efficace est entreprise, redonnant enfin ses lettres de noblesse à l’œuvre de l’ancien lieutenant de Charlemagne. Le bâtiment est désormais classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et est aujourd’hui un lieu de passage essentiel pour les pèlerins se rendant à Saint Jacques de Compostelle.

Saint-GuilhemLe village emprunte d’une certaine manière la quiétude de son lieu vedette, tant un calme souverain y règne, perturbé seulement par des fêtes de village et par les nombreux visiteurs qui s’y rendent en été. En foulant les portes de la petite bourgade, on a la douce impression que le temps s’est arrêté. Les ruelles y sont étroites et vétustes, bordées par de petites maisonnettes au charme discret. Quelques jolis magasins de souvenirs occupent aussi les lieux et vous pourrez y admirer sentons et autres produits de l’artisanat local. Après avoir fait le tour du hameau, une pause bien méritée s’impose et un petit café aux côtés du platane centenaire trônant sur la place centrale ne sera définitivement pas de refus.

Les alentours du village ne sont pas non plus dénués d’intérêt et avant de pénétrer dans ce dernier, pourquoi pas faire une petite halte sur le plus ancien pont médiéval de France, j’ai nommé le pont du Diable. Cet ancien point de passage pour pèlerins ne s’est pas toujours appelé ainsi, arborant autrefois l’appellation de Pont sur le Gouffre Noir. Que diable vient faire l’ange déchu dans cette histoire ? Une petite explication s’impose. Cette construction emprunte ainsi son nom à une légende du coin où le Malin essaya de capturer l’âme du premier à passer sur le pont, avant de se rendre compte que les villageois s’étaient joués de lui en faisant passer un chien.

Village de Saint-Guilhem le DésertLa réalité quand à elle est un peu plus terre à terre et attribue la construction du pont aux alentours du 10ème siècle. Deux arches constituent les piliers principaux, enjambant le fameux gouffre noir, une abîme de 70m créée par l’érosion. Au même titre que les roches de calcaire qui le soutiennent, le pont lui même est fortement robuste et se tient fier comme Artaban depuis plus de dix siècles maintenant, les nombreuses crues n’ayant pas eu raison de la structure. Le lieu est des plus agréables et outre une très belle vue sur les environs, vous pourrez aussi allez faire trempette à l’aval du pont. A notez que le pont est classé, comme l’abbaye de Gellone, au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Dernière petite étape un peu plus sportive, la grotte de Clamouse. Lieu idéal pour jouer les spéléologues dans une très bonne ambiance, vous pourrez allez admirer stalactites et stalagmites mais aussi une formidable variété de cristaux le tout dans une féerie de lumières donnant un cachet encore plus spectaculaire à l’endroit. Ludique, beau et reposant, une belle manière de parfaire votre petit tour dans cette partie fortement authentique de l’Hérault. Surtout si vous vous y rendez hors saison car avouons le, le calme joue un peu aux abonnés absents en été.

David VEERASAWMY